Matière et Esprit

 

Cerveau    « …l’existence de certaines molécules (alcool, somnifères, drogues, hallucinogènes, antidépresseurs...) capables de perturber le fonctionnement de la conscience était déjà un argument ancien pour suggérer que l’esprit repose sur des bases matérielles. De même, l’expérience de l’éveil et du sommeil montre à chacun de nous que sa conscience se met en marche et en veille comme une machine. Aujourd’hui, notre capacité à suivre la pensée à l’aide de l’imagerie cérébrale et de modèles mathématiques confirme que celle-ci se situe bien dans le cerveau. Cette conclusion est également soutenue par les patients atteints de lésions dans diverses régions des hémisphères cérébraux et affectés de troubles précis, dont parfois des perturbations qui touchent même la capacité à former des sentiments. Ainsi, un grand nombre d’observations suggère que l’esprit est un processus reposant sur des bases matérielles et fonctionne selon des lois rationnelles. »

Extrait de « l’amour de la Raison universelle »

 

Descartes prétendait que l’âme et le corps sont deux choses de nature différentes. Cette idée fausse reste encore bien encrée dans les esprits, malgré les avancées de la neurobiologie et de récentes expériences qui nous donnent toutes les raisons de croire que l’esprit est matériel. Grâce à l’imagerie cérébrale il était, depuis déjà un moment, possible de suivre l’activité du cerveau en temps réel, et de voir les zones qui sont activées selon le type d’action. Aujourd’hui, la résolution s’affine, et à partir du profil vu à l’IRM des programmes informatiques peuvent identifier, voir même reconstituer l’image observée. Nous disposerons bientôt d’un appareil capable de lire dans les pensées… Ces remarques et observations en faveur d’une conception matérialiste de l’esprit soulèvent le vieux problème de la liberté, qui mérite désormais d’être traité à la lumière du fonctionnement du cerveau.

  

Page principale