La page noire d’Emmanuel Kant

 

Passages problématiques des oeuvres de Kant, en contradiction avec son image de représentant des idéaux de la révolution française, des Lumières, de la paix et de la morale. 


Kant


La dignité humaine selon Kant

propos du meurtre d’un enfant né hors mariage] : « L'enfant né en dehors du mariage est né hors la loi (qui est le mariage) et par conséquent aussi en dehors de sa protection. Il s'est, pour ainsi dire, glissé dans la république (comme une marchandise interdite) ; de telle sorte que (puisque légitimement il n'aurait pas dû exister de cette manière) l'État peut ignorer son existence et par conséquent aussi l'acte qui le fait disparaître »
Kant, Doctrine du droit 

 

Kant et la liberté de philosopher

« Il faut que la police veille attentivement à ce que ceux qui s’arrogent le droit de prescrire quelle philosophie on doit étudier, soient des médecins habilités et non des amateurs qui bousillent un art dont ils ignorent les rudiments»
Kant, d’un traité de paix perpétuelle

« Si les gouvernements jugeaient à propos de se mêler des affaires des savants, ils feraient beaucoup plus sagement, dans leur sollicitude pour les sciences aussi bien que pour les hommes, de favoriser la liberté d'une critique qui seule est capable d'établir sur une base solide les travaux de la raison, que de soutenir le ridicule despotisme des écoles, toujours prêtes à dénoncer à grands cris un danger public, quand on déchire leurs toiles d'araignée, dont le public n'a jamais entendu parler et dont il ne peut pas même, par conséquent, sentir la perte. »
Kant, Critique de la Raison pure, préface de la seconde édition

 

La place de la Raison et de la connaissance

« J'ai donc dû supprimer le savoir pour lui substituer la croyance. »

Kant, Critique de la Raison pure, préface de la seconde édition

 


Kant, défenseur des idéaux de la révolution française ?

« La monarchie est la meilleur constitution politique »
Kant, Doctrine du droit, II, 51

« La démocratie est nécessairement un despotisme »
Kant, Vers la paix perpétuelle

« L'origine du pouvoir suprême est insondable pour le peuple qui y est soumis… toute autorité vient de Dieu »
Kant, Doctrine du droit, 49 note:
Note: Kant réaffirme le théologico-politique de Paul de Tarse (nouveau testament, épître aux romains 13.1).

« L'homme est un animal qui, du moment où il vit parmi d'autres individus de son espèce, a besoin d'un maître. »
Kant, Idée d'une histoire universelle d'un point de vue cosmopolitique, 6.

            Note: Contre la légende de Kant, partisan de la révolution, lire: Kant et la révolution de France

 

La citoyenneté selon Kant

« Le serviteur, le mineur, toutes les femmes et, en général tout individu qui n'est pas forcé d'entretenir son existence par sa propre activité, mais le doit aux dispositions d'autrui, n'ont pas accès à la liberté civile et leur existence n'est en quelque sorte qu'inhérence  »
Kant, Doctrine du droit, II, 46 (la distinction entre citoyen actif et citoyen passif)

« Le droit d'utiliser quelqu'un pour ses besoins domestiques équivaut à un droit sur la chose, parce que le domestique, comme membre de la société domestique, n'est pas libre de s'en séparer, et qu'on a par conséquent le droit de l'y amener de force »
Kant, lettre à Schutz, 10 juillet 1797

 

L’universel selon Kant

« Les Nègres d’Afrique n’ont reçu de la nature aucun sentiment qui s’élève au-dessus de la niaiserie (...) Les Noirs (...) sont si bavards qu’il faut les séparer et les disperser à coups de bâton ».
Kant, Observations sur le sentiment du beau et du sublime

« Les gens de Palestine qui vivent parmi nous se sont fait depuis leur exil, la plupart d'entre eux du moins, par leur inclinaison à l'usure, une réputation de trompeurs qui n'est que trop méritée. »
Kant, Anthropologie d'un point de vue pragmatique, faiblesses et maladies de l'âme, note

« Les Indiens ont un goût dominant pour les bouffonneries »
            Kant, Observations sur le sentiment du beau et du sublime


La justice selon Kant

« Le crime ne peut rester impuni ; si le châtiment ne frappe pas le criminel, ce sont ces descendants qui devront payer… la dette du péché doit être acquittée, un parfait innocent  dû-il pour cela s’offrir en victime expiatoire »
Kant, Doctrine de la vertu, remarque conclusive

« Le principe moral que dire la vérité est un devoir, s’il était pris d’une manière absolue et isolée, rendrait toute société impossible. Nous en avons la preuve dans les conséquences directes qu’a tirées de ce premier principe un philosophe allemand (Kant), qui va jusqu’à prétendre qu’envers des assassins qui vous demanderaient si votre ami qu’ils poursuivent n’est pas réfugié dans votre maison, le mensonge serait un crime.»
Benjamin Constant, cité par Kant dans  D'un prétendu droit de mentir par humanité


La réaction de Kant aux analyses de Beccaria contre la peine de mort


 « Tout cela n’est que sophisme et fausse interprétation du droit »
Kant, Doctrine du droit


La paix selon Kant

« Au degré de culture auquel est parvenu le genre humain, la guerre est un moyen indispensable pour la perfectionner encore; et ce n'est qu'après l'achèvement (Dieu sait quand) de cette culture qu'une paix éternelle nous serait salutaire et deviendrait possible. »
Kant, Conjectures sur les débuts de l'histoire humaine

« La guerre quand elle est faite avec ordre et respect du droit civil a quelque chose de sublime, et elle rend l'esprit du peuple qui la fait ainsi, d'autant plus sublime qu'il y est exposé à plus de dangers et qu'il s'y soutient courageusement : au contraire, une longue paix a ordinairement pour effet d'amener la domination de l'esprit mercantile, des plus bas intérêts personnels, de la lâcheté et de la mollesse, et elle abaisse la manière de penseur du peuple. »
Kant, Critique de la faculté de juger, analytique du sublime, 28.

 

Sa thèse du Mal radical en l'homme

« Kant après avoir employé une longue vie d'homme à décrasser son manteau philosophique de maints préjugés salissants, l'a ignominieusement corrompu de la tache du mal radical afin que les chrétiens soient appâtés et qu'ils viennent en baiser le rebord »
Goethe, lettre à Herder à propos du texte de Kant: Sur le mal radical dans la nature humaine, où Goethe y dénonce une transposition de la thèse du péché originel.

 

Einsten sur Kant

Kant, au secours de la thélogie

l'irrationalité des "grands philosophes": Kant

Erreurs et Contradictions dans la critique de la Raison pure

Page principale