Qu'est-ce que la vraie philosophie ?



    Les êtres humains ne s'accordent pas sur ce qu'est la philosophie.
A cause  du milieu scolaire, pour la plupart des personnes la philosophie est essentiellement de la réflexion sur des concepts. Cette définition est celle communément admise, mais je la récuse complétement. Elle est beaucoup trop large. Le philosophe devient synonyme d'intellectuel or tout intellectuel n'est évidemment pas un philosophe.

    Dans la Grêce antique, la philosophie était la conversion de l’âme à un idéal de vérité et de satisfaction intérieure. La philosophie est littéralement l'amour de la sagesse (Philein=Aimer , Sophia= la Sagesse, en Grec ancien).
 
Confucius décrivait le résultat de sa maturation philosophique comme la capacité "de suivre tous les élans de son coeur sans jamais sortir du droit chemin" (Entretiens, II.4).

    Le sage est celui qui possède la paix parfaite de l’âme sans avoir pour autant renoncé à la vérité. La vérité comprend les choses intérieures (les élans de son coeur) et les choses extérieures (la réalité physique et historique du monde). Celui qui renonce à la vérité, et qui accepte les fables de la religion, et s’abandonne à des croyances pour retrouver de la sérénit, n’est pas un sage. A l'inverse, celui qui reconnaît froidement les dures injustices de notre condition, mais sombre dans la tristesse, le désespoir ou le fatalisme n’est pas non plus un sage. Le sage est celui qui, sans avoir renoncé le moins du monde à aucune des terribles vérités et interrogations qui menacent nos vies, a malgré tout réussi, grâce une compréhension supérieur des choses et de lui-même, à atteindre une joie suprême d’exister.
Pour s’élancer et persévérer sérieusement dans cette quête, il faut être déjà animé par l’amour sincère de la pure vérité, un amour plus grand qui triomphe de peurs existencielles qui empêchent d’aller explorer ces problèmes difficiles et poussent généralement à abandonner ou à aller se réfugier dans de la religion. La vraie philosophie c’est donc bien d’abord l’AMOUR de la vérité dans son propre coeur, et seulement ensuite d'éventuelles réponses à telle ou telle question conceptuelle.
 

Les trois parties majeures d'une doctrine philosophique
 
    1 - Une théorie de la connaissance et de la réalité. Elle répond aux questions du type:
Qu’est-ce que le vrai ? Qu’est-ce que la réalité ? La pensée humaine peut-elle découvrir la vérité ? Comment s’orienter dans la pensée ? Pourquoi ce monde plutôt que rien ? D’où vient la réalité/l’univers ? D’où venons-nous ?
 
    2 – Une théorie éthique.
Elle répond aux questions du type: Quel est le sens de la vie ?  Qu’est-ce que le bien et le mal ? Pourquoi au fond vouloir faire le bien ?  D'ou vient l'injustice ? Comment prendre le droit chemin ? Comment nait l'amitié ?
 
    3 – Une théorie du salut.
Elle répond aux questions du type: Y a-t-il un sens à l'histoire ? Quel est l’avenir et la finalité de toutes les choses ? En quoi ma vie a-t-elle un sens puisque elle aura une fin ? Comment vaincre la peur de la mort ?
  
     Les religions proposent des réponses à toutes ces questions. En effet, les religions ressemblent d’une certaine manière à la philosophie, tout en étant fondamentalement opposées. Le religieu n'a pas le souci de la vérité. Ce n'est donc pas un amoureu de la sagesse. Dans la religion, le croyant s’abandonne à sa foi qui lui dicte des réponses et des règles de l’existence une fois pour toute, sans se justifier. Dans la philosophie, l’homme remet d’abord tout en cause autour de lui et aussi beaucoup en lui-même, mais découvre malgré tout le pouvoir de découvrir seul, les réponses aux questions les plus profondes, en usant seulement de sa pensée et de ses expériences.

Quoi lire pour débuter en philosophie ?


   Jadis, Epicure déconseillait à ces nouveaux élèves de commencer par essayer de lire ses gros ouvrages assommant ! C'était quelque chose qu'il ne fallait aborder seulement lorsque l'on a plus d'expérience.
Epicure recommandait de commencer par lire des petits textes, voir seulement ses recueils de citations. Une phrase bien formulée contient  en effet déjà beaucoup de choses et suffit à alimenter la reflexion. Voici ci-dessous différents petits textes avec lesquels on peut à mon avis commencer à s'immerger dans la philosophie.

    - Spinoza. Le début (les 3 premières pages A4) du traité de la réforme de l'entendement.
    - Épicure et les épicuriens textes choisis par Jean Brun.
    - Confucius. Les entretiens.
    - Qu'est-ce que la philosophie antique ? Pierre Hadot.
    - Platon. Criton.
    - Walpola Rahula. L'enseignement du Bouddha, d'après les textes les plus anciens.
    - Sade. Le Dialogue entre un prêtre et un moribond.
    - Diogène Laërce. Vie et sentences des philosophes illustres.

   
 

Page principale